Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Voir les textes du jour
 
Document Actions

Canonisation de Mère Teresa

3 septembre 2016

A l’approche de la canonisation de Mère Teresa à Rome, dimanche 4 septembre 2016, Soeur Mary Prema Pierick, Supérieure générale des Missionnaires de la Charité, a donné son témoignage sur la sainte de Calcutta.

» Mère Teresa vivait la vie des sœurs », a assuré Sr Mary Prema Pierick, Supérieure générale des Missionnaires de la Charité, ne voyant aucune différence dans son mode de vie. » Elle encourageait, aimait profondément ses sœurs. Elle était proche de Jésus et de Marie. Elle continue à nous guider. Elle était la première à la chapelle, pour la prière et pour l’Eucharistie, centre de sa vie. Elle guidait la spiritualité des sœurs par des enseignements et son éternel sourire « .

Jubilé de la Miséricorde. » Mère Teresa était très consciente de son besoin de miséricorde pour elle-même, a poursuivi la religieuse. Devant Dieu elle était à l’aise avec sa pauvreté. L’année de la miséricorde nous rappelle avant tout que, devant Dieu, nous avons tous besoin de miséricorde, parce que nous sommes tous pauvres, comme des mendiants qui ont besoin d’amour, de pardon et de miséricorde. Elle se confessait régulièrement toutes les semaines, non pas par routine, mais parce qu’elle avait besoin de rencontrer la miséricorde et l’amour de Dieu, toujours nouveaux chaque fois. Dieu aime les pécheurs « .

Sur le pardon. » Elle expliquait que nous avons besoin de beaucoup d’amour pour pardonner et de beaucoup d’humilité pour oublier. Le pardon ne peut être complet si on n’oublie pas. Et aussi longtemps que nous ne pouvons oublier, nous ne pouvons pardonner entièrement « .

La nuit de la foi. Cette nuit vécue par Mère Teresa » explique aussi sa grande capacité à la miséricorde « . » Elle n’en parlait jamais aux sœurs, a reconnu la Supérieure générale. Elle avait accepté cette « nuit » qui était sa façon de suivre Jésus dans ses souffrances – Jésus qui l’aimait si profondément. Dans son « oui » existe toute sa sainteté et toute notre foi chrétienne; tout ce que nous pouvons faire et Jésus fait le reste « .

Son message. » Calcutta est partout. Elle est la patronne de tous : des pauvres comme des riches. Dans notre monde empli de violence et au cœur dur, la miséricorde va vaincre le mal « .

Face à la mort. » Mère Teresa suggère le désir et la nécessité de l’accompagnement, si indispensable dans notre monde « .

<< Go back to list